mission expert comptable

Tout savoir sur les missions d’un expert-comptable

Titulaire d’un diplôme d’expertise comptable après un cursus de 8 ans d’études, l’expert-comptable n’a pas uniquement pour vocation de tenir la comptabilité d’une entreprise et d’éditer ses comptes annuels. Les missions de l’expert comptable vont bien au-delà.

Quelles sont les différentes missions de l’expert comptable ?

Un expert-comptable accompagne le chef d’entreprise dans ses choix stratégiques et dans ses prises de décisions. Le conseil est au cœur de son métier. Les domaines dans lesquels il intervient sont nombreux : comptabilité bien sûr mais également gestion, fiscalité, juridique et social. Examinons maintenant plus en détail les différentes missions d’un expert-comptable.

Gestion de la comptabilité générale et assistance au CE

Aucune loi n’oblige une entreprise à confier sa comptabilité à un expert-comptable. Avec un bon logiciel, elle peut tout à fait enregistrer les opérations comptables, effectuer les déclarations fiscales ou gérer les fiches de paie. Il est cependant préférable, même indispensable quand il s’agit d’une entreprise plus importante, que la comptabilité soit externalisée en totalité ou du moins en partie.

En effet, la liasse fiscale de fin d’exercice, comprenant le bilan, les comptes de résultat et les documents annexes, doit être établie dans le respect des normes comptables en vigueur.

Seul un expert-comptable inscrit au tableau de l’Ordre des experts-comptables pourra attester qu’aucun élément ne remet en cause la régularité et la sincérité des comptes annuels et que ceux-ci donnent une image fidèle de la situation de l’entreprise. Un cabinet comptable qui n’est pas inscrit à l’Ordre des Experts comptable n’a tout simplement pas le droit de gérer la comptabilité d’un tiers.

Bien évidemment, un expert-comptable travaillant en cabinet, aura sous ses ordres une équipe de comptables et d’assistants comptables afin de pouvoir traiter au mieux les dossiers les plus opérationnels comme l’enregistrement des écritures comptables, la gestion des créances ou le suivi des encours clients.

Prévue par l’article L 434-6 du Code du travail, une des autres missions de l’expert-comptable est d’assister le comité d’entreprise pour s’assurer de la pérennité des comptes et des écritures fiscales.

Aide à la gestion financière de l’entreprise

Une autre des missions de l’expert-comptable s’articule autour de la gestion financière de l’entreprise. En effet, la création, la reprise d’une entreprise ou son développement demande beaucoup de compétences techniques et l’expert-comptable s’avère être un bon allié pour le dirigeant.

L’expert-comptable dispose de qualifications professionnelles pour :

  • élaborer des budgets prévisionnels
  • mettre en place des tableaux de bord
  • faire des analyses de marché
  • prévoir des contrôles budgétaires
  • planifier la gestion de trésorerie
  • envisager la recherche de financements
  • faire des plans de redressement
  • calculer les coûts de revient.

Le futur chef d’entreprise trouvera, chez son expert-comptable, un véritable accompagnateur qui le guidera dans son organisation de travail puis ensuite dans son développement financier.

https://www.youtube.com/watch?v=425rKlRMo_I
Les missions de l’expert comptable

Préparer la fiscalité

La principale mission de l’expert-comptable concernant la fiscalité consiste en l’établissement de la liasse fiscale à transmettre aux services des impôts afin de déterminer le montant de l’impôt dû par l’entreprise.

Il s’occupe également des déclarations de TVA et autres taxes. Son aide est précieuse en cas de contrôle fiscal. Il peut intervenir pour optimiser la gestion fiscale et conseiller sur les meilleurs dispositions à mettre en place.

Interventions juridiques

Les missions ainsi que les honoraires d’un expert-comptable sont consignés dans un document appelé “lettre de mission”. Le choix revient à chaque client de demander des prestations complémentaires. En effet, les interventions juridiques font partie des missions annexes de l’expert-comptable.

Ces interventions sont réglementées et encadrées par l’article 22 de l’ordonnance n° 45-2138 du 19 septembre 1945 [1]. Cet article de loi précise notamment que l’expert comptable ne peut exercer ce type de missions que pour un client de son cabinet.

Les exemples de conseils juridiques prodigués par l’expert-comptable sont nombreux. Il peut par exemple :

  • aider au choix du statut
  • régler les formalités auprès du CFE (centre de formalités des entreprises)
  • rédiger des actes pour la création ou la modification d’une société
  • écrire des PV de conseils d’administration
  • se charger des documents juridiques divers comme les cessions de titres ou les contrats de travail
  • effectuer des opérations d’augmentation de capital, etc.

Sans remplacer le travail d’un avocat, les missions de l’expert comptable dans le domaine juridique sont assez variées et permettent d’appuyer le travail de fond de l’entreprise au niveau législatif.

les missions de l'expert comptable
tout savoir sur les missions de l’expert comptable

Conseils et accompagnement

Très investi dans la vie de l’entreprise, l’expert-comptable a aussi une mission de conseils et d’accompagnement.

C’est la personne la plus spécialisée en comptabilité de toute l’entreprise et il doit pouvoir aider ses collaborateurs à débloquer une question fiscale complexe ou à décoder une opération de comptabilité.

Beaucoup de chefs d’entreprises ne comprennent la comptabilité qu’en superficie. C’est le rôle de l’expert-comptable de simplifier la lecture du bilan et du compte de résultat pour permettre la prise de décision stratégique nécessaire à la croissance saine de l’entreprise.

Accompagnement social du personnel

Outre les déclarations sociales et les fiches de paie, l’expert-comptable est en mesure de prévenir les dirigeants d’un risque social grâce à un audit en terme de gestion du personnel. C’est à lui que le chef d’entreprise demandera de faire des prévisions pour l’emploi et de déterminer le nombre de postes à pourvoir ainsi que le budget.

Il n’est pas rare de le voir intervenir dans la gestion de carrière des salariés et dans le plan de restructuration ou de développement social de l’entreprise.

SOURCES

[1] Article 22 de l’ordonnance n° 45-2138 du 19 septembre 1945 : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000038586819/

Auteur de l’article : Nadine GUEIBE

Rédactrice et comptable dans la vie, j'exerce une activité à mon compte et j'accompagne de nombreuses entreprises au quotidien. J'apporte mon expertise sur controledegestion.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *