Définition lean management

Le « lean management » comme opportunité de croissance

Le lean management est une méthode de gestion agile basée sur les principes d’amélioration continue et de retour à l’essentiel. Elle a pour but la limitation du gaspillage et l’élimination de toutes les tâches et temps superflus dans l’optique d’optimiser la rentabilité et le bien-être au travail. Plébiscité par les grandes entreprises, le lean management est également une opportunité de croissance pour les PME.

A lire aussi : Agile est-elle la meilleure solution pour vos projets sur le web ?

Les grands principes du lean management

Le lean management (« lean » pouvant être traduit par « maigre » ou « sans gras ») vise à améliorer les performances globales de l’entreprise en mettant en place des pratiques destinées à recentrer les équipes et à lutter contre le gaspillage de temps, d’énergie et de matière.

Ce type de gestion se base sur les méthodes de travail appliquées dans les ateliers japonais jusque dans les années 1970, et notamment dans les usines Toyota. Il s’agit alors de mobiliser l’ensemble des collaborateurs pour déterminer et adopter de nouvelles pratiques durables, dans l’optique d’obtenir les meilleurs résultats économiques. Le but est de gagner du temps et de la qualité en suivant plusieurs grands principes :

  • La collaboration des équipes : le partage des objectifs et des avancées du projet avec tous les collaborateurs est essentiel. L’échange doit être fait à tous les niveaux et à chaque étape.
  • La vision à long terme : le lean management est indissociable de l’amélioration continue. Une vision à long terme sur les améliorations à obtenir est donc primordiale. Le lean management se met en place dans le temps, le but étant de pérenniser les pratiques et d’optimiser continuellement les processus.
  • La formalisation et l’évaluation des process : dans le but de réorienter et d’optimiser les performances de l’entreprise, le lean management s’appuie sur l’analyse des ressources et la détermination d’indicateurs d’efficacité.

A lire aussi : Le management nous dépossède t-il ?

Le lean management est aussi bien adopté par les grandes entreprises que par les plus petits groupes et même les start-ups. Une mise en place réussie du lean management donne lieu à une réduction des temps et des tâches inutiles (délais d’attente, temps morts sur la chaîne de production, déplacements sans valeur ajoutée, surproduction, etc.), une limitation de la complexité des processus et une diminution de la non-qualité.

N’hésitez pas à jeter un œil sur l’article du blog e l’entreprise manutan.com qui donne une définition du lean management assez complète, pour renforcer vos connaissances sur le sujet.

Définition du lean management [source image : Pexels.com]

Comment appliquer le lean management en entreprise ?

En règle générale, l’application du lean management s’articule autour de trois grands axes :

  • Le « lean manufactory » : cet axe concerne la mise en place de bonnes pratiques au niveau de la chaîne de production de l’entreprise. Ces nouveaux gestes ont pour but d’améliorer l’efficacité productive mais aussi le bien-être des équipes ;
  • Le « lean office » : il se concentre sur le capital humain de l’entreprise et consiste à améliorer les processus administratifs (coûts, délais, qualité de service, etc.) ;
  • Le « lean development » : il s’agit d’intervenir au niveau du développement et de la recherche en améliorant les flux d’informations et en réduisant les coûts sans pour autant faire obstacle au progrès et à l’innovation.
Méthode 5S de lean management (source : wikipedia)

Les méthodes de lean management

Parmi les pratiques concrètes à mettre en place pour installer la culture lean en entreprise, on peut notamment citer la méthode 5S, la méthode Sigma, les méthodes Kaizen, SMED, VSM, et bien d’autres. Vous trouverez ci-après quelques méthodes connues de lean management.

A lire aussi : Qu’est-ce que le manifeste AGILE ?

La méthode 5S

La méthode 5S consiste en la mise en place d’un processus de travail qui a pour objectif d’optimiser la productivité en maintenant un lieu de travail ordonné et en utilisant des repères visuels pour obtenir des résultats opérationnels plus cohérents.

La mise en œuvre de cette méthode “nettoie” et organise le lieu de travail essentiellement dans sa configuration existante, et c’est généralement la première méthode “lean” que les organisations mettent en œuvre.

La méthode Kaizen

Le Kaizen est la contraction de deux mots japonais qui signifient respectivement « changement » (Kai) et « meilleur » (Zen).

Le fondement de la méthode Kaizen est constitué de 5 éléments fondateurs :

  • le travail d’équipe
  • la discipline personnelle
  • le moral des équipes
  • les cercles de qualité
  • les suggestions d’amélioration.

La méthode SMED

La méthode SMED (Single-minute Digit exchange of die) est l’une des nombreuses méthodes de production allégée permettant de réduire le gaspillage dans un processus de fabrication. Il constitue un moyen rapide et efficace de convertir un processus de fabrication en exécution vers le produit suivant.

La méthode VSM

La cartographie de la chaîne de valeur (Value Stream Mapping ou VSM) est définie comme un outil simple qui utilise un organigramme documentant chaque étape du processus.

La VSM aide les utilisateurs à créer un plan de production solide qui maximisera les ressources disponibles et contribuera à garantir que les matériaux et le temps sont utilisés plus efficacement.

Il existe bien sur de nombreuses autres méthodes de travail autour du lean management. N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires pour nous permettre de rédiger d’autres articles sur ce sujet passionnant.

Auteur de l’article : Jean

Jean est un passionné de comptabilité. Après ses études d'économies, il se lance dans l'univers du web pour partager ses connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *