Qu’est-ce que le manifeste AGILE ?

La gestion de projet en mode agile implique une approche décisionnelle dans les projets logiciels d’une entreprise ou d’une organisation. Cette méthode qui a pris son envol dans les années 90 par le biais du manifeste

AGILE fait référence aux méthodes d’ingénierie logicielle basées sur le développement itératif et incrémental, où les exigences et les solutions évoluent dans le temps en fonction des besoins du projet . Nous allons voir les grandes lignes du manifeste pour en capter l’essentiel.

Il faut savoir qu’une méthodologie agile aura un impact assez important sur la gestion de l’entreprise et sur la façon de la piloter.

manifeste méthode agile

Principes du Manifeste Agile: une déclaration entière

Le plus frappant de tout le processus AGILE (ou SCRUM) a été la publication du manifeste qui a donné naissance à ce modèle de gestion, devenu depuis une référence incontournable dans le domaine.

Les 12 principes du manifeste AGILE

  • Satisfaction du client : C’est la base de tout. Une gestion de projet AGILE est réalisée grâce à la livraison de produits de valeur qui répondent à un besoin.
  • Encourager les nouvelles idées : Changer à la volée ne fait pas un pas en arrière. Toute suggestion ou solution est la bienvenue s’il s’agit d’améliorer le produit.
  • Livraison par palier réduit dans le temps : La division du travail en phases productives est la base de la méthodologie. Dans la mesure du possible, exécutez une livraison chaque semaine.
  • Mesurer les progrès : L’évolution des processus n’est pas un élément subjectif. Il peut être mesuré avec des indicateurs concrets.
  • Développement durable : La manière d’exécuter les projets doit garantir sa continuité en soi.
agile manifeste
agile manifeste

AGILE : Ce n’est pas une question de faire pour faire, mais de bien faire pour faire mieux

  • Proximité des collaborateurs : Les responsables des projets doivent travailler dans le même domaine où les tâches ont lieu et non dans les bureaux.
  • Communication claire et directe : Le gestionnaire responsable du projet doit communiquer efficacement leurs messages, mieux s’ils sont faits en personne. Des réunions régulières sont recommandées tant avec le client qu’avec ses collaborateurs. Eviter les passage de patate chaude…
  • Motivation et confiance : Les processus ne seront couronnés de succès que si ceux qui les exécutent sont des personnes motivées qui interagissent dans des climats de confiance et de solidarité.
  • Excellence technique et bon design. Les formes ne doivent jamais être perdues, ni la qualité du travail. Tout est un tout. Le design doit être au service de l’utilisateur, le SEO au service de l’internaute.

DESIGN AGILE : Pas d’Art pour l’Art, du pragmatisme avant tout

  • Des tâches simples et découpées : La simplicité Les tâches doivent être aussi simples que possible. Si aucune ne peut être exécutée dans ces termes, elle doit être divisée en itérations jusqu’à ce que son niveau de complexité soit réduit.
  • Autonomie maximum : Bien qu’il doit y avoir un chiffre qui surveille les équipes de travail, ils doivent être capables de s’organiser. L’excès de hiérarchies crée une dépendance entre collaborateurs.
  • Adaptabilité : Les projets ne finissent généralement pas de la même manière qu’ils ont commencé. Il est essentiel que ceux qui les exécutent puissent s’adapter aux différentes circonstances qui peuvent survenir.

Auteur de l’article : Jean

Jean est un passionné de comptabilité. Après ses études d'économies, il se lance dans l'univers du web pour partager ses connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *