Les pensions qui peuvent donner droit à la déduction d’impôts

La déduction d’impôts est un bon moyen d’économiser. La législation propose différentes façons de bénéficier de cette déduction, notamment grâce aux paiements de frais, comme les pensions. Cependant, des conditions sont à remplir pour pouvoir prétendre à la déduction d’impôts. Voici les pensions qui peuvent donner droit à la déduction.

Les pensions alimentaires pour les enfants

Il s’agit de la pension alimentaire réservée aux enfants, dans le cas où leurs parents divorcent. Cette déduction d’impôts est toutefois réservée au parent qui n’a pas le droit de garde et qui a pour responsabilité de payer les pensions.

Il peut demander une déduction d’impôts. Selon le cas, la déduction peut être totale ou partielle. Ainsi, la déduction totale est réservée au parent qui remplit les conditions suivantes :

  • L’enfant a moins de 21 ans
  • La pension alimentaire n’excède pas le seuil déjà établi par la réglementation en la matière

Si l’enfant a plus de 21 ans, le plafond de déduction d’impôts est de 2700 € par an. Par contre, si la garde n’est pas exclusive, mais alternée, l’avantage n’a pas lieu d’être. Les parents divorcés peuvent obtenir d’autres avantages autres que la déduction d’impôts liée à la pension alimentaire. Grâce à ces déductions, les budgets des ménages ne peuvent que mieux se porter, même si une bonne gestion est toujours conseillée.

Le site http://budget-gestion.com peut vous apporter des conseils utiles pour réussir à bien gérer.

Les pensions réservées aux personnes âgées

Les pensions versées aux séniors donnent aussi droit à une déduction d’impôts. En effet, si vous logez un parent qui n’a pas de revenu, mais qui perçoit des aides sociales, vous pouvez solliciter une déduction. Cependant, le montant est plafonné à 3 411 € par an. Ce montant est multiplié par deux si le foyer héberge un couple. Ainsi, s’il y a deux couples de séniors dans un foyer, notamment les parents de chacun des conjoints, le plafond est 4 fois plus élevé.

Si la personne âgée n’a aucun lien de parenté avec vous et qu’il a plus de 75 ans, il est tout de même possible d’avoir droit à une déduction d’impôts. Le montant déduit peut aller au-delà de 3 000 €. Il n’y a pas de condition en ce qui concerne la durée où le senior est resté chez vous. Toutefois, une condition importante à respecter est qu’il doit impérativement être sans ressources et ne toucher comme revenu que l’allocation de solidarité.

Les pensions entre ex-époux

Si vous êtes dans une situation de séparation de corps, en instance, ou déjà divorcé, il est possible de demander une déduction fiscale, si vous êtes celui ou celle qui verse la pension. La loi exige toutefois que la séparation soit effective. Les pensions doivent aussi respecter la déclaration qui a été faite par la justice. Il est aussi important que la pension ait pour objet de satisfaire un besoin alimentaire.

Ainsi, ce ne sont pas tous les frais versés entre ex-époux qui permettent d’obtenir une déduction. D’ailleurs, les pensions qui sont versées après un divorce à l’amiable, les dommages et les intérêts et d’autres frais comme ceux d’un abandon de droits immobiliers ne sont pas inclus.

Auteur de l’article : Jean

Jean est un passionné de comptabilité. Après ses études d'économies, il se lance dans l'univers du web pour partager ses connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *