management de transition

Management de transition : rôle et missions

Le changement organisationnel est omniprésent en entreprise. S’adapter ou mourir est devenu la devise de nombreux dirigeants. Qu’il s’agisse d’un DAF manquant, d’une refonte du système SIRH ou même de la mise en place d’une transition digitale – les défis ne manquent pas aux entrepreneurs contemporains. Les managers de transition sont les rois du changement en entreprise et en ont fait leurs spécialités. Retour sur un phénomène atypique, porteur d’un marché en pleine santé.

Les chiffres du management de transition en France

Le marché du management de transition (mdt) est en pleine forme en France ou en Europe. Les cabinets de management de transition se multiplient dans l’Hexagone, preuve d’une forte demande de la part des entreprises.

Le nombre de cabinet présents sur le sol français est passé de 88 en 2017 à 108 en 2020, soit une hausse de 122 %. (source inside-management.com)

En effet, dans ces périodes difficile, assurer la transition d’un process à un autre est capital pour la survie d’une organisation. Que les changements soient d’ordre financiers, opérationnels, techniques ou logistiques, ces professionnels sont chargés de planifier les évolutions anticipées pour l’entreprise, de les déployer et d’assurer un suivi cohérent qui minimisera les risques.

En bref, le manager de transition est cette personne hautement qualifié capable de mener à bien vos objectifs dans un temps limité.

Les grandes catégories de cabinets en management de transition

Le profil des cabinets en management de transition sont assez variés et nous pouvons en distinguer plusieurs catégories :

  • Les pure players généralistes : ceux la sont des cabinets de management de transition qui ne font que du management de transition (et pas d’autres spécialisation).
    Les plus connus sont Valtus, Morgan Philips, Delville-management etc.)
  • Les pure players spécialisés : on parle de cabinets spécialistes d’une seule gamme de services. Par exemple un cabinet de management de transition spécialisés dans la finance ou la gestion des entreprises. L’avantage de ces cabinets, c’est leur rapidité d’exécution et leurs bonne connaissance du marché.
    Ex : K2 managers, Finaxim, Référence DSI
  • Les grands cabinet de recrutement : on s’éloigne un peu du sujet, mais les cabinets RH sont tout à fait capables de vous proposer des managers de transitions efficaces. Ces derniers disposent d’un carnet d’adresses conséquent et il n’est pas rare qu’il propose une « mission en intérim » à un cadre très haut placé.
    On pensera à Robert Walters, Michael Page ou Select T.T…
  • Cabinets RH traditionnels : en fonction des besoins : certains cabinets RH peuvent aussi proposer des managers de transitions pour PME.
  • Les associations spécialisées autour du management de transition : il existe certaines associations spécialisés dans le management de transitions qui réunissent de nombreux professionnels.
    Ces dernières peuvent vous fournir des listes de choix pour faire vos recrutements . Ex : amadeus executives, skill alliances, opus transition, womanager…
  • Les plateformes : il existe aussi des plateformes pour recruter un manager de transiton plus facilement. Souvent facile d’accès, elles vous aideront à choisir votre manager de transition pour gestion de crise en quelques clics.
    Ex : humaniance, gojob, qapa, hunted…

Retrouvez la liste de tous les cabinets ici

Fiche de poste et rôle du manager de transition dans l’entreprise

Le rôle du gestionnaire de transition n’est pas simple. Cette personne est recrutée pour faire bouger les choses dans le bon sens. Elle est au cœur du changement. C’est aussi et surtout un profil expert de son métier qui saura comprendre et identifier rapidement les problèmes d’un entreprise et proposer des solutions efficaces.

A savoir : un horaire de travail flexible sera nécessaire pour devenir manager de transition – la personne doit être prête à travailler de 11h30 à 20h30 (ou) de 14h00 à 23h00 en fonction des besoins.

manager transition mission
Un emploi de manager de transition est un emploi très prenant

Le rôle du manager de transition se situe autour de 4 axes importants

  • Analyser l’existant et comprendre les besoins de changements : un cadre en management de transition est en mesure de gérer, collecter et examiner les besoins de changements pour l’entreprise. Il devra aussi valider ou refuser les demandes qui lui sont adressées
  • Travailler avec toutes les équipes : le manager de transition est un poste spécialiste, mais qui touche à tous les pans de l’entreprise, pas seulement la finance ou la gestion comptable.
  • Éduquer et accompagner : éduquer les salariés, les prestataires externes ou même les clients sont les tâche d’un gestionnaire de transition. La tâche est très complexe quand on connaît la réticence de la plupart des personnes face aux changement en entreprise.

Missions du manager de transition

Le panel des missions du manager de transition sont assez vastes et vont dépendre de la spécialité de ce dernier. On retrouve néanmoins ces missions très fréquemment en comptabilité.

  1. Planifier et superviser la circulation de l’information pour déployer correctement les solutions prévues. Cela comprend la préparation opérationnelle et la documentation de supports. (ex prévoir la documentation suffisante et la formation des équipes pour le prochain SIRH)
  2. Délais : veiller à ce que la transition des services soit planifiée et exécutée conformément au calendrier, au budget.
  3. S’adapter : prévoir des documents pour faciliter le changement de paradigme dans l’entreprise. Tout le monde n’a pas le même niveau de connaissances face à la technologie ou au changement.
  4. Coordonner, accompagner et guider les changements dans toute l’entreprise : impliquer les équipes dirigeantes, jusqu’au pôles les plus opérationnels.
  5. Suivre les installations et les désinstallations de routine des éléments de matériel et/ou de logiciels obsolètes si besoin (ex un vieux système comptable)
  6. Tester l’efficacité des nouveaux modèles et veiller à les faire évoluer en fonction des retours des équipes.
  7. Évaluer, analyser, développer, documenter et mettre en œuvre les changements basés sur les demandes de changement
  8. Écouter et prendre en compte les demandes de changements : cela signifie qu’ils collectent et examinent les requêtes des employés, consultent les cadres ou les experts métiers sur les implications possibles des changements proposés et approuvent ou refusent les demandes.
management de transition
le managemer de transition reçoit beaucoup de demande et doit rester synthétique dans ses réponses et ses décisions source image pixabay

FAQ du management de transition

Voici quelques questions que nous ont posé nos lecteurs/trices.

Quelle est la semaine type du gestionnaire de transition ?

IL n’y a pas de semaine type. Un gestionnaire de transition est rarement limitée aux 9h/17h. Comme ils s’occupent de tâches sensibles au temps de travail et aux processus souvent très compliqués à changer, ils doivent souvent faire des heures supplémentaires, se rendre disponible le week-end et voyager sur les sites des entreprises avec lesquelles ils travaillent.

Quels sont les secteurs qui recrutent les manager de transition ?

Ils peuvent être impliqués dans diverses industries, mais les plus communs sont la finance, la technologie de l’information (grosses sociétés informatique) ou la banque.

Conclusion

Le manager de transition interviendra dans les entreprises qui pèchent par la lourdeur des processus mis en place. Leurs compétences offrent en effet une grande souplesse à l’entreprise, ce qui abouti à plus d’efficacité. A noter que le manager de transition utilise les méthodes AGILE de développement pour améliorer et fluidifier les méthodologies de l’entreprise

Auteur de l’article : Jean

Jean est un passionné de comptabilité. Après ses études d'économies, il se lance dans l'univers du web pour partager ses connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *