directeur centre de profit

Qu’appelle t-on le pilotage du centre de profit ?

Toutes les structures sont amenées à gagner et à dépenser de l’argent. Pertes et profits font partie de l’équation qui équilibre le grand jeu de la comptabilité. Il existe cependant, des entités au sein des structures qui sont plus à mêmes de créer de la richesse que d’autres. On les appelle les centres de profits. Ces points stratégiques sont d’une importance capitale, car ils vont permettre d’injecter des fonds au sein de l’entreprise.

Le centre de profit doit être piloter de façon fonctionnelle et stratégique. Sa bonne gestion est essentielle à la pérennité de l’entreprise. C’est la mission du responsable de centre profit

Centre de profit : définition

Un centre de profit représente une unité autonome chargée de réaliser des profits au sein d’une organisation (entreprise, association, fondation etc..). On l’oppose très souvent au centre de coût, qui n’aura pas cette vocation à créer du bénéfice, mais autre chose de plus “qualitatif” (ex département innovation, services de soins…)

Un entité autonome au sein de la structure

Le caractère autonome du centre de profit  est ici très important. Du point de vue de la comptabilité analytique, le centre de profit doit pouvoir justifier d’une existence propre. Cela n’est pas sans répondre à quelques contraintes qui se saisissent au niveau des écritures comptables.

Afin de répondre de son caractère autonome, le centre de profit doit :

  • avoir son propre compte d’exploitation 
  • jouir d’un Chiffre d’affaires indépendant (CA)
  • justifier de ses propres dépenses ou pertes. 

Quels sont les enjeux d’un centre de profit ? 

Le centre de profit est un outil analytique utile au contrôle de gestion. Il s’agit principalement d’une vue analytique pour envisager l’analyse des performances de l’entreprise. Il n’est pas forcément lié à la notion de société physique comme le définit la jurisprudence. 

En d’autres termes, il s’agit (avant tout) d’une vision analytique pour découper, analyser et comprendre les performances de l’entreprise

Ce découpage réel (car il est dirigé par une personne physique) est un outil précieux au contrôleur de gestion qui utilisera les données recueillies dans son analyse globale des performances de l’entreprise 

Un acteur décisif pour le pilotage de l’entreprise.

Nous l’avons dit, le responsable d’un centre de profit travaille pour les performances de l’entreprise. Il sera amené à collaborer avec les instances dirigeantes de la société plutôt qu’avec les services opérationnels. 

Cependant, un bon directeur de centre de profit doit comprendre ses équipes et appréhender le contexte dans lequel elles évoluent. C’est un impératif pour envisager une bonne compréhension des freins et des moteurs de croissance de l’organisation. 

Quelles sont les missions d’un directeur de centre de profit ? 

On identifie plusieurs missions clés pour le centre de profit. Tout d’abord, le responsable d’un centre de profit sera amené à mettre en place la stratégie commerciale décidée par le COMEX.  Véritable garant de la rentabilité, le directeur d’un centre de profit s’assure de la mise en place des bons “coûts de revient” pour l’entreprise. 

Sur le terrain, il procède au recrutement des équipes et à la bonne organisation des tâches pour atteindre les objectifs. En fonction de la taille de son équipe, il peut être amené à travailler au niveau de l’opérationnel, même si sa fonction incombe avant tout une forte capacité à l’analyse et au pilotage des opérations.

Formations & salaires

Devenir manager d’un centre de profit, c’est contribuer aux bonnes performances financières d’une organisation. 

Cela ne s’improvise pas et demande un solide bagage académique. Le recrutement de ce type de profil ne se fera qu’à partir d’un BAC+4 ou d’un diplôme spécifique délivré par un organisme de formation comme Audiencia. Bien entendu, le candidat doit prouver sa valeur et détenir un parcours professionnel adéquat avec une forte sensibilité commerciale

Le salaire démarre du responsable de centre de profit se situe en moyenne haute par rapport aux autres métiers de la comptabilité gestion avec un fixe démarrant à 3500€/mois

SOURCES

Crédits image : Pixabay – michael_schueller

Auteur de l’article : Jean

Jean est un passionné de comptabilité. Après ses études d'économies, il se lance dans l'univers du web pour partager ses connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *