compte 409

Quand utiliser le compte 409 en comptabilité ?

Le compte 409, fournisseurs débiteurs, fait partie des comptes de tiers de la classe 4 et plus précisément des comptes fournisseurs de la sous-classe 40. Voyons comment l’utiliser

Caractéristiques du compte 409

Le compte 409 dispose de quelques spécificité qu’il est bon de connaitre avant de se lancer dans l’enregistrement des opération de saisies comptables. Cela vous aidera à gagner du temps et de l’efficacité dans le traitement de votre comptabilité d’entreprise

Un compte de transition

Rappelons que le compte 401, fournisseurs, agit comme une sorte d’écran entre le compte de charges (ou le compte d’immobilisations) qui enregistre l’achat de biens ou de services et le compte de trésorerie qui enregistre, par la suite, le règlement. La comptabilisation se déroule en deux étapes. C’est pourquoi, on considère les comptes fournisseurs comme des comptes de transition dans le cadre d’opérations à crédit.

Un compte miroir

Le mot crédit signifie créance. Toute somme inscrite dans la colonne crédit du compte 401 ou de ses éventuels sous-comptes représente un dû envers un fournisseur. Qu’en est-il lorsque la situation est inversée et que c’est le fournisseur qui doit de l’argent à son client ? C’est un cas finalement assez fréquent, nous allons le voir dans cet article.

Pour les sommes payées d’avance

Parmi les sommes versées d’avance aux fournisseurs, il convient de distinguer avances et acomptes qui sont tout deux dans le compte 4091. L’avance est une somme versée avant la réalisation de l’achat et est considérée comme des arrhes. L’acompte est le premier versement d’un achat, il engage les deux parties.

L’enregistrement du paiement se présentera ainsi :

  • au débit du compte 4091 fournisseurs – avances et acomptes versés sur commande : le montant payé
  • au crédit du compte 512 banque : la contrepartie

Après avoir comptabilisé la facture définitive, il faut virer l’avance ou l’acompte au débit du compte 401 en créditant le compte 4091.

Les emballages consignés

Il existe diverses sortes d’emballages accompagnant les produits livrés aux clients. Ceux de faible valeur ou indissociables des marchandises qu’ils contiennent sont qualifiés d’emballages perdus et leur coût est intégré dans le prix du bien.

D’autres emballages ont une valeur plus importante et peuvent être réutilisés. Il s’agit d’emballages récupérables. Ils sont facturés distinctement des autres articles et souvent à un prix nettement supérieur à leur véritable valeur. Pourquoi ? Tout simplement pour inciter le client à les restituer. C’est le principe de la consignation. Le fournisseur prête les emballages jusqu’à complète utilisation de la marchandise qu’ils contiennent et s’engage à rembourser à son client la somme consignée une fois les emballages rendus.

L’enregistrement comptable chez le client se fera de la façon suivante :

  • au débit du compte 607 achats de marchandises : le montant HT de la marchandise achetée
  • au débit du compte 4456 TVA déductible : le montant de la TVA
  • au débit du compte 4096 fournisseurs – créances pour emballages à rendre : le montant HT de la consignation
  • au crédit du compte 401…fournisseurs : le montant total TTC

Il est à noter ici que les sommes perçues au titre de la consignation ne sont pas soumises à TVA.

Lors de la restitution des emballages dans leur intégralité et en bon état, la créance conditionnelle sur le fournisseur devient certaine et il y a donc lieu de la comptabiliser ainsi :

  • au débit du compte 401 : le montant HT de la consignation
  • au crédit du compte 4096 : la contrepartie

Cette somme viendra diminuer la dette envers le fournisseur.

Les avoirs et réductions non reçus

Les avoirs et réductions sont comptabilisés différemment selon la période. En effet, si un avoir ou toute autre réduction est consenti en cours d’exercice, il sera enregistré au crédit d’un compte de charges.

Si à la clôture d’un exercice, il reste un avoir à recevoir de la part d’un fournisseur, il faut enregistrer :

  • au débit du compte 4098 rabais remises ristournes à obtenir et autres avoirs non encore reçus : le montant TTC
  • au crédit du compte 44586 taxes sur le chiffre d’affaires sur factures non parvenues : la TVA
  • au crédit du compte de charges concerné : le montant HT

Centralisation des fournisseurs débiteurs

En fin d’exercice, tous les comptes fournisseurs débiteurs doivent basculer dans le compte 4097 fournisseurs d’exploitation – autres avoirs. On débite alors ce compte et on crédite le compte 401.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.