comptabiliser un nom de domaine

Comment faire la comptabilisation d’un nom de domaine ?

Une entreprise qui décide de créer un site internet aura forcément des dépenses en lien avec celui-ci. Qu’il s’agisse des frais de réalisation du site, des frais d’hébergement et d’achat de nom de domaine ou des frais de publicité et de rédactions de contenus, tout cela doit être comptabilisé au bilan. Cet article vous aidera sur la comptabilisation d’un nom de domaine. Quelles sont les écritures comptables utilisées pour enregistrer un nom de domaine ?

Qu’est-ce qu’un nom de domaine en informatique ?

Le nom de domaine est l’identifiant unique d’une organisation ou d’une entité sur Internet. En effet, chaque ordinateur connecté à Internet est identifié par une adresse IP unique (Internet Protocol). Cette adresse est représentée par une suite de numéros qui permettent son identification.

Pour rendre plus facile l’accès à un site web, les chiffres sont remplacés par des lettres et forme ce qu’on appelle, un nom de domaine. Ainsi, on retrouve dans les noms de domaine des noms propres, des noms de marque ou une association de mots-clés, bien plus simples à mémoriser.

A ces caractères sont ajoutées des extensions, qui sont de plusieurs types. Soit des extensions représentant le pays où s’exerce l’activité de l’entreprise (fr pour la France, it pour l’Italie, etc.) précédées d’un point. Soit des extensions génériques comme .com, .net, etc. Vous pouvez découvrir toutes les extensions des noms de domaines et leurs prix sur le site ionos.fr

enregistrement comptable nom de domaine
Comment effectuer l’enregistrement comptable d’un nom de domaine ?

Le nom de domaine entier (caractères avec extension) est attribué au premier qui en fait la demande pour une durée limitée de 1 an au moins. Une entreprise a le droit de se réserver plusieurs noms de domaine, en ne changeant parfois que l’extension (.fr plus .com par exemple).

Avoir un nom de domaine est donc indispensable pour exister sur Internet, mais il s’agit aussi d’un actif important pour une entreprise qui peut prendre beaucoup de valeur avec le temps. Cet actif doit exister dans les enregistrements comptables de l’entreprise.

Comment comptabiliser l’achat d’un nom de domaine ?

Lorsque le site web fait partie de l’actif du bilan, les frais liés à son acquisition peuvent être immobilisés. Les autres frais seront comptabilisés en charges.

L’écriture se présentera comme suit :

  • au crédit du compte 401 Fournisseurs : montant TTC de la facture
  • au débit du compte 651 Redevances pour concessions, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires ou éventuellement au débit du sous-compte 6511 : montant HT
  • au débit du compte 44566 TVA déductible sur autres biens et services : le montant de la TVA

Comptabiliser le renouvellement du nom de domaine

Un nom de domaine est valable un an renouvelable. La facture est toujours payée d’avance. La charge est donc souvent considérée comme une charge constatée d’avance. Les charges constatées d’avance (compte 486) sont des actifs qui correspondent à des achats de biens ou de services dont la fourniture ou la prestation interviendra ultérieurement (source ANC : Article 211-8 du règlement N°2014-03 du 5 juin 2014 relatif au plan comptable général)

En conséquence, lorsqu’un achat ou un renouvellement de nom de domaine est facturé et payé mais pas encore livré ou livré en partie à la clôture de l’exercice, il convient de le comptabiliser, à ce moment-là, en charges constatées d’avance pour le montant non utilisé. Les frais sont ainsi différés vers l’exercice comptable suivant.

Découvrez plus d’écritures comptables ici !

Comment effectuer la comptabilisation d’un nom de domaine en charge constatée d’avance ?

Voici comment se présente l’écriture d’une charge constatée d’avance :

  • au crédit du compte 651 : 100 % du montant de la charge enregistrée s’il s’agit d’une prestation non encore réalisée ou X % s’il s’agit d’une prestation partiellement réalisée.
  • Au débit du compte 486 : montant de la charge à neutraliser

Il est évident que le compte 486 étant un compte de régularisation de fin de période, les montants y figurant doivent être extournés au 1er jour de la période suivante.

SOURCES :

Céédits images : Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.