Enjeux et définition comptabilité analytique

Mener à bien un contrôle de gestion demande une bonne connaissance du monde de la comptabilité générale, de la comptabilité analytique et de la fiscalité. Voici un résumé des connaissances générales à acquérir sur le domaine de la comptabilité analytique dans l’entreprise.

C’est quoi la comptabilité analytique ?

La comptabilité analytique est une discipline de la comptabilité qui oriente son analyse sur les écarts et le contrôle des coûts d’exploitation d’une entreprise. Contrairement à la comptabilité générale, elle agisse de manière transversale et est capitale pour mesurer la performance interne de l’entreprise. La comptabilité générale quant à elle est dédiée à pour une analyse externe utile pour l’administration fiscale ou les potentiels partenaires financiers.

Comment fonctionne la comptabilité analytique ?

Pour dire simple, la comptabilité analytique se veut d’analyser la rentabilité de l’ensemble d’une activité jusqu’à un produit près par rapport à leurs charges et revenus réels. Un produit pourrait par exemple ne pas être rentable car au cours de l’exercice, il y a eu une charge exceptionnelle qui lui est affiliée. Avec la comptabilité analytique, on peut également constater qu’un produit ne serait rentable que s’il y a économie d’échelle…

Les méthodes de mise en œuvre de la comptabilité analytique

Il existe plusieurs techniques qui permettent de mettre en œuvre la comptabilité analytique dans une entreprise. Néanmoins, l’ensemble ces concepts se basent sur le principe de coût.

balance analytique comptabilité

Le principe de coûts

Le principe de coût se repose sur plusieurs paramètres. Il y a par exemple le coût d’exploitation par activité ou fonction économique, les coûts complets, les coûts partiels, les coûts cibles et les coûts standards.

  • Coût d’exploitation par fonction économique : il consiste à mesurer l’ensemble des coûts liés à une fonction ou activité dans une entreprise (production, logistique, marketing…)
  • Coûts complets : cette méthode de calcul de coût vise à répertorier tous les coûts liés à un produit. Dans ce cas de figure, il peut s’agir de coûts directs et de coûts indirects.
  • Coûts partiels : ils se focalisent principalement que sur une partie des coûts liés à une exploitation ou un produit tels les coûts variables et les coûts marginaux.
  • Coûts cibles : en quelque sortes, ces couts sont généralement imposés. Se basant sur un calcul très simple, ils s’appliquent surtout dans le domaine de la grande distribution et revente de produit.

    comptabilité analytique
    A quoi sert la comptabilité analytique ? Définition / Enjeux

A quoi sert la comptabilité analytique ?

Les méthodes certifiées

A part les méthodes par coûts, il existe également des méthodes qui sont certifiées et s’appliquent bien dans la comptabilité analytique.

  • Méthode ABC : cette méthode vise à définir l’ensemble des coûts consommés par fonction économique qui par la suite seront imputés aux coûts du produit. Assez complexe, l’élaboration de cette méthode se fait généralement à partir d’un logiciel de gestion.
  • Méthode direct costing : cette technique permet d’analyser la rentabilité d’une ligne de produits. Elle s’adhère surtout aux entreprises qui externalisent une partie de leur production.
c est quoi la comptabilité analytique
C’est quoi la comptabilité analytique ?

L’enjeu de l’informatisation sur la comptabilité analytique

Très complexe à faire manuellement, l’élaboration d’une comptabilité analytique au sein d’une entreprise nécessite grandement l’usage d’un logiciel de gestion. Pour les grandes entreprises, elle s’intègre généralement dans le PGI ou Progiciel de Gestion Intégré qui permet de faire une analyse de la comptabilité analytique en temps réel.